Encore des ventes difficiles pour Bata France

Après plus d’une année de redressement judiciaire, la marque de chaussures Bata ne réussit toujours pas à sortir de sa pénible situation. Les traces des attentats survenus en novembre 2015 à Paris ainsi que la douceur de l’automne passé continuent d’entraver ses activités. La marque, en outre, « croise les bras » devant une rude concurrence imposée par les e-commerçants.

Pour deux raisons essentielles

ABC chaussures, qui exploite la marque Bata dans l’Hexagone, a de nouveau souligné fin janvier 2016 la non-amélioration de sa situation. Quelque 416 salariés répartis sur 72 boutiques vivent ainsi dans l’instabilité des suites de cessation de paiements de cette entreprise expliquée par :

  • La douceur exceptionnelle de l’automne 2015. Les ventes de chaussures n’allaient pas bien, car novembre faisait encore si chaud.
  • Les attentats de Paris. Les habitudes de consommation des ménages ont changé des suites de ces graves incidents. Comme leurs cœurs n’étant pas à la fête, ils ne sont pas trop attirés à acheter des articles de mode comme les chaussures.

Les chaussures d’hiver ne trouvent pas trop d’acquéreurs alors que les dépenses engagées pour leurs pièces sont à marges très élevées. Le chiffre d’affaires enregistré de février à décembre 2015, de 31,8 millions d’euros, est inférieur à la prévision de 42 millions d’euros.

Très rude concurrence avec les commerçants numériques

La marque Bata ainsi que d’autres enseignes rencontrent de telles difficultés « faute de » la concurrence avec les pure players. Mais qui sont-ils ? Xerfi, dans son étude de juillet de 2015, pointe du doigt Sarenza, Spartoo ou Zalando et Cache Cache et Intersport.

Or, ces « marques victimes de la concurrence », comme Bata France, ne cessent de lancer des initiatives « pour rendre leur offre plus attractive et valoriser l’expérience client ». Malheureusement, ce sont des stratégies qui n’aboutissent à rien et « les enseignes peinent à se différencier dans ce contexte de concurrence exacerbée ».