Encore un net recul du déficit extérieur de la France en 2015

Même si le compte extérieur de l’Hexagone est toujours négatif, ceci a quand même pu enregistrer une nette amélioration durant l’année 2015. C’est d’après la publication de la Direction générale des douanes du 05 février 2016. Encore une fois, c’est l’adoucissement de la facture pétrolière qui est la source de cette « bonne nouvelle ».

Des chiffres évocateurs

Cela fait quelques années que la France s’engage à réduire son déficit commercial en faisant des efforts à augmenter ses exportations de biens et services (aéronautique, automobile, luxe, vin, pharmacie…) et, ainsi, réduire ses importations surtout de produits énergétiques.

Cette fois-ci, le service des douanes a souligné que « le commerce extérieur s’est amélioré en France en 2015 » parce que le déficit commercial est évalué à -45,7 milliards d’euros contre -58,3 milliards d’euros en 2014, soit un écart de 12,6 milliards d’euros.

Détails des résultats

Pour 2015, les exportations ont enregistré une hausse de 4,3% grâce à un renchérissement de la demande mondiale, d’une part. La dépréciation de l’euro, d’autre part, a induit une hausse de la compétitivité prix des exportations françaises. C’est essentiellement les secteurs de l’aéronautique et de l’automobile qui ont enregistré les plus de ventes à l’étranger. La baisse la plus remarquable est enregistrée en décembre 2015 à peu près de -3,9 milliards d’euros contre -4,5 milliards d’euros en novembre.

Cette amélioration du déficit extérieur est surtout due à l’effondrement du prix mondial du baril de pétrole. Ceci induit une baisse de la facture énergétique de la France de près de 14,6 milliards d’euros en 2015. En fait, nombreux sont les pays producteurs d’or noir qui ont pu augmenter leurs offres sur le marché en 2015 comme l’Arabie Saoudite, la Russie et l’Irak.