Plus de vin français exporté en 2015

Le record historique d’exportation de vins et de spiritueux en France est battu en 2015 avec 11,7 milliards d’euros de recettes. C’est la Fédération des exportateurs (FEVS) qui l’a annoncé le 10 février 2016 en spécifiant, tout de même, que le secteur est dépassé par l’aéronautique. Les vins français font, d’autant plus, face à une concurrence très rude à ceux des chiliens et australiens.

Le vin après l’aéronautique

Après un petit repli de 2 années, voilà une toute bonne nouvelle du secteur viticole français. La hausse des exportations de vins est expliquée essentiellement par un gain de compétitivité des suites de la baisse de la valeur de l’euro. Les ventes de champagne et de cognac sont ainsi boostées. Et il n’est pas du tout étonnant que le secteur ait enregistré une performance de plus de 8,7%. Les vins sans bulles souffrent toujours d’une offre insuffisante sur le marché français.

Cette Fédération a encore souligné que ces recettes issues des ventes de vins en 2015 sont analogues à celles de 126 Airbus même si côté volumes, une diminution de 3,6% est ressentie. L’Hexagone a ainsi liquidé 188 millions de caisses de vins. La vente de vin hors champagne ne cesse de reculer ces 3 dernières années : de moins de 5,2% en 2015. Force est de constater que malgré ces résultats encourageants, la part de marché ne cesse de reculer depuis 2000: de 45 à 30%.

Une rude concurrence

La majeure partie de ses exportations est accaparée par le Champagne, le Cognac, le Bordeaux et le Bourgogne d’après la précision de la FEVS.

Sur le plan mondial, ce sont les vins américains et chinois qui accaparent la grande part de marchés, soit 75%.

La France subit de plein fouet la rude concurrence avec le Chili et l’Australie sur le marché de vins d’entrée de gamme vers l’Asie.