Entretenir un monument funéraire

Saviez-vous qu’une sépulture non entretenue et en mauvais état peut être prise en concession par la mairie ? (Art L2223-17 du code général des collectivités territoriales). Il est vivement recommandé d’en prendre soin, et de maintenir ce monument en parfait état. De plus, vous n’aurez pas à faire ce travail toutes les semaines. Suivez notre guide afin d’entretenir un monument funéraire le plus propre possible durant un long moment.

Le faire soi-même, les opérations à suivre

Commencez par retirer les fleurs abîmées ou qui commencent à faner. Ensuite, enlevez les mauvaises herbes qui poussent tout autour du monument et aux environs proches de la tombe. Les fleurs en bon état et les ornements doivent être placés dans un lieu sûr à l’écart au moment du nettoyage et peuvent être remis à leur place plus tard quand vous aurez fini de nettoyer. Équipez-vous convenablement durant toute l’opération. Enfilez vos gants de travail, portez des lunettes de protection, mettez des bottes, etc.

L’identification du matériau composant le monument doit être faite auparavant, afin de vous caler sur le type de votre produit de nettoyage à utiliser. Si la pierre tombale présente des défauts graves, faites appel à des spécialistes pour la remise à l’état, car cette opération relève d’un savoir-faire et d’une délicatesse.

Le matériel à utiliser pour bien nettoyer une tombe

Pour l’immuabilité de votre monument, voici nos conseils sur les produits à utiliser. Que votre tombe soit en granit ou en pierre naturelle, veillez à toujours faire attention à vos actions surtout pour une tombe en pierre naturelle, car elle est d’une matière poreuse et donc plus vulnérable à l’eau. Le granit, d’un état plus résistant ne nécessite pas de précautions spéciales, mais néanmoins, il est nécessaire de l’imperméabiliser pour une protection durable.

Si la tombe est en granit, utilisez du liquide vaisselle pour le nettoyage, ensuite, passez un chiffon sec en microfibre pour le faire briller. Pour une protection durable, il faut imperméabiliser le granit, ceci par un procédé de traitement hydrofuge. Pour les tâches, utilisez toujours du liquide vaisselle, tout en brossant doucement les parties encrassées par une brosse douce puis rincer le tout en eau tiède.

Pour la pierre naturelle, dite marbrière ou calcaire, il est strictement déconseillé d’utiliser des produits contenant de l’acide (citron, vinaigre, alcool) ou des détergents comme l’eau de javel, car ces formules détériorent rapidement la pierre naturelle. Le nettoyage se fait donc comme suit : passez un chiffon doux humidifié sur les parois et les rebords de la pierre et de l’eau savonneuse neutre sans Ph. Imperméabilisez le tout par traitement hydrofuge et en cas de tâches, utilisez du savon noir et une petite brosse puis rincez à l’eau tiède.

Les tâches particulières

Que ce soit pour le granit ou pour le marbre, il n’est pas rare de trouver des taches sombres ou des traces de rouille. Pour ces tâches plus difficiles à enlever, préparez une solution d’eau additionnée d’eau oxygénée. Frottez ensuite doucement l’endroit où la saleté persiste avec une brosse à poils doux et terminez avec un chiffon sec de préférence à microfibres.
Pour résumer, un monument funéraire doit-être de temps en temps nettoyé. Cette fréquence de nettoyage n’est tout de même pas définie. L’important, est d’utiliser de bons produits de nettoyage (surtout pour les tombes en pierre naturelle) et d’imperméabiliser la sépulture afin qu’elle soit le plus longtemps possible protégée.