Les symptômes de la bronchiolite du nourrisson

La bronchiolite est une version de la bronchite qui touche essentiellement les enfants en bas âge. Il est important de reconnaître celle-ci car elle risque de causer d’importants dommages à la santé sur le long terme des bébés. Il faut donc prêter attention à certains détails.

La rhinite comme premier symptôme

Parmi les symptômes qui apparaissent en premier chez les nourrissons atteints de la bronchiolite, il y a la rhinite virale. Rhinite est le terme utilisé pour parler d’une inflammation des sécrétions nasales. Celle-ci peut se présenter sous deux formes principales, dont la rhinite aigue, aussi connue sous le nom de rhume de cerveau, et la rhinite chronique, qui est déclenchée par un allergène. Dans le cas d’une bronchiolite, vous aurez à faire face à une rhinite aigue, car c’est la rhinite qui est causée par des virus, et est le principal déclencheur du processus de la maladie.

La toux et les soucis de respiration

De la toux vient succéder aux muqueuses nasales enflammées. D’abord sèche, celle-ci évolue pour devenir une toux grasse, ce qui devient une gêne pour le nourrisson ainsi que pour sa respiration. Une fièvre n’est pas exclue, et également un certain état de fatigue. Il peut même arriver à un stade où celui-ci refuse de manger. Il peut se passer 2 à 3 semaines sans que la toux ne parte d’elle-même, et dans ce cas, il vous est conseillé de vous hâter chez un pédiatre pour éviter que la situation n’aille en s’empirant.

S’occuper de l’environnement du bébé

Quand votre nourrisson est atteint de bronchiolite, il est important de le mettre dans un environnement qui ne vienne pas empirer son cas. Assurez-vous que sa chambre soit aérée comme il faut, et ne l’apportez pas à des endroits confinés avec une aération non convenable. Songez à placer un coussin sous son oreiller, afin de créer une zone de soulèvement pour quand il dort. La personne à la charge de l’hygiène du bébé devra obligatoirement avoir les mains parfaitement propres à tout instant.

Soigner la bronchiolite chez le nourrisson

C’est au moyen de la kinésithérapie respiratoire que la bronchiolite chez les enfants est traitée. Cette méthode permet d’expectorer les sécrétions bronchiques dont le bébé aura du mal à se défaire de lui-même. Lorsque le bébé expire, on procède à une pression sur son thorax, de manière à générer une expectoration des sécrétions. Celles-ci passeront par la trachée pour pouvoir par la suite sortir par la bouche. Il s’agit là d’une opération indolore pour l’enfant.

Complications

Il est possible qu’on en vienne à un cas de surinfection, qui nécessitera l’utilisation d’antibiotiques. Certains cas évoluent même à des complications graves de la respiration, ce qui nécessite que vous emmeniez votre bébé à l’hôpital. Une répétition des cas de bronchiolite chez l’enfant avant qu’il n’ait deux ans doit être vu comme un signe de la probabilité d’un cas précoce d’asthme. Dans ce cas de figure, un dépistage peut se révéler être nécessaire, et il vous faudra approcher un pneumologue ainsi qu’un spécialiste en allergies.