Quelle est la périodicité des contrôles obligatoires des installations électriques ?

installation électriqueIl est prouvé que 30% des incendies en France sont provoqués par des installations électriques défectueuses. Le plus souvent, les enquêtes révèlent une surcharge électrique ou simplement un court-circuit. Ce qui pouvait être évité si un contrôle périodique avait été effectué. Avec la nouvelle législation, les contrôles périodiques sont désormais obligatoires afin de maintenir en état les installations électriques. Zoom sur la périodicité de cette tâche.

Contrôle des installations électriques : ce qu’il faut savoir

Les contrôles électriques sont réalisés de manière périodique afin d’éviter les risques d’électrocution sur les personnes. En effet, un choc électrique peut se révéler mortel pour un usager en cas d’installation électrique douteuse. On a aussi les risques d’incendies qui sont souvent provoqués par les cas de surchauffe des appareils électriques. Dans ce cas, il s’agit d’effectuer un contrôle en répartissant les équipements sur des prises différentes. Lors d’un court-circuit, il peut arriver que l’intensité de votre installation grimpe subitement lors du contact entre le neutre et la phase. Un contrôle installation électrique commerce périodique permet de les isoler convenablement.

Quels sont les matériaux de sécurité à utiliser ?

Pour un contrôle installation électrique commerce efficace, il est nécessaire de s’équiper d’un parafoudre, car les courts circuits et les cas d’électrisation peuvent être créés par les phénomènes météorologiques. Un paratonnerre peut aussi être nécessaire afin de se prémunir des phénomènes météorologiques qui sont susceptibles d’altérer vos installations électriques. Un disjoncteur différentiel est par ailleurs un appareil permettant de couper le courant en cas de surchauffe. Quant aux fusibles, ils possèdent des filaments internes qui coupent le courant une fois qu’ils auront fondu. Enfin, on a la gaine isolante qui sert à regrouper différents câbles électriques.

Quelles sont les fréquences de contrôle obligatoires ?

Pour les installations électriques, la fréquence des contrôles établie par la loi est d’une fois par an. Cependant, ce délai peut être porté à 2 ans selon le chef d’établissement dans le cas où le rapport précédent ne présente aucune remarque ou recommandation. Dans ce cas, il sera tenu de réaliser des travaux de mise à niveau selon les remarques contenus dans le dossier de diagnostic. On a ensuite les ascenseurs qui sont des installations électriques assez particulières, mais qu’il faut vérifier au moins une fois tous les 5 ans. Il devra dans ce cas faire appel à un professionnel qualifié et reconnu par l’État. On a par ailleurs, les installations d’extinction, le gaz, le chauffage et les bacs à graisses qui doivent être vérifiés tous les ans.