Tout savoir sur la varicelle

La varicelle est une affection bénigne pouvant atteindre aussi bien les enfants que les adultes. Très contagieuse, elle peut se transmettre dans les crèches ou à l’école. Chez la femme enceinte, cette maladie peut entraîner certaines complications.

Ce qu’on entend par varicelle

plein-la-chetr
Apparaissant le plus souvent chez les enfants de moins de 12 ans, la varicelle est une maladie courante causée par un virus appelé herpès zoster. Très contagieuse, cette maladie infectieuse se transmet en aspirant les gouttelettes de salive d’une personne malade ou en étant en contact direct avec les lésions se trouvant sur la peau. Dans certains cas, elle se transmet par voie respiratoire. Un bébé qui est atteint de ce virus est contagieux durant 1 à 2 jours avant la naissance des boutons liquidiens de couleur rouge.

La varicelle chez l’enfant

Tous les ans, entre 600 000 à 700 000 personnes sont atteintes de la varicelle en France. Ce sont surtout les enfants de 2 à 10 ans qui sont touchés par cette maladie. Néanmoins, les adultes qui ne l’ont pas contracté durant leur enfance peuvent l’attraper. Dans ce cas, elle est plus grave que chez l’enfant.

Cette maladie est souvent bénigne chez les enfants sains. Cependant, à titre exceptionnel des lésions neurologiques ou une surinfection bactérienne généralisée peut survenir. Il est conseillé de consulter un médecin le plus rapidement possible si l’enfant montre des signes cérébraux ou un mal de tête important 3 à 6 jours après l’éruption, car il pourrait être atteint d’une encéphalite.

Il faut savoir que les enfants infectés par la varicelle sont très contagieux 2 jours avant et 5 jours après les lésions. En outre, la période d’incubation, c’est-à-dire le délai entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes de la maladie, dure environ 10 à 21 jours. A noter que les lésions même les plus discrètes restent contagieuses.

Les précautions à prendre durant la grossesse

Pendant la grossesse, une femme risque d’être contaminée par la varicelle dans le cas où elle n’a pas encore contracté cette affection. Si c’est le cas, elle doit absolument éviter les crèches ainsi que les enfants atteints de cette maladie. En effet, même si l’herpès zoster virus ne touche qu’une minorité de femmes enceintes, environ 500 à 700 futures mamans chaque année en France, il peut provoquer de graves effets sur le fœtus et des problèmes de poumons chez la mère.

Étant donné que l’enfant est déjà contagieux avant l’apparition des premiers boutons et qu’il n’est pas évident de reconnaître un enfant infecté, il vaut mieux consulter votre médecin en cas de doute. Il vous fera alors une prise de sang afin de savoir si vous êtes immunisé ou non. Dans le cas contraire, il vous injectera des anticorps particuliers pour bloquer le virus et mettra en œuvre une surveillance stricte de votre grossesse. Cela permettra notamment d’éviter les lésions chez le bébé.

Des cicatrices irréversibles

En dehors des complications qui sont généralement rares, la varicelle peut laisser des cicatrices irréversibles dues aux lésions. Ces cicatrices surviennent à la suite de démangeaisons entraînées par la présence de vésicules ou boutons importants sur le corps du malade. Pour éviter les lésions de grattage, il est vivement recommandé de couper les ongles très courts qui en se grattant provoquent une surinfection des boutons ainsi que la formation des cicatrices sur le corps.