Réduire le coût de son crédit immobilier

Bien que les taux d’intérêt des crédits immobiliers aient chuté en France, on remarque de fortes disparités entre les régions. Autrement dit, les taux appliqués se différencient d’une région à une autre, ce qui incite les acheteurs à investir dans les régions à taux attractifs. Une baisse qui est du moins favorable à ceux qui souhaitent acquérir un bien. Fin janvier 2016, la moyenne du taux d’intérêt pour le crédit immobilier s’établissait à 2,5% sur 15 ans, 2,30% sur 20 ans et 2,62% sur 25 ans. Il s’agit notamment des taux fixes. Les particuliers sont ainsi favorisés en la matière pour pouvoir investir sur le long terme.

Comparer les offres en se basant sur le TEG

Malgré ces taux particulièrement attractifs, les emprunteurs sont toujours en quête de crédit pas cher. Pour cela, ils cherchent tous les moyens pour réduire la note dont la comparaison des offres. Une pratique qui n’est plus à présenter de nos jours. Cela consiste à faire jouer la concurrence. Pour bien comparer les propositions, basez-vous sur le taux effectif global, et non sur le taux mentionné sur l’offre. Le TEG inclut le taux facial, les assurances et les frais annexes du crédit. Concernant toujours le taux, prenez en compte le type d’emprunt, car un prêt à taux fixe ne présente pas les mêmes avantages qu’un prêt à taux révisable, et vice-versa.

Bâtir un bon dossier

Etant donné qu’un crédit est un engagement établi sur une durée déterminée, l’emprunteur doit faire preuve de solvabilité auprès de l’emprunteur et prouver ainsi qu’il est en mesure de rembourser la somme empruntée. Pour ce faire, il doit présenter un bon dossier justifiant son apport personnel sur le plan financier. Avec plusieurs crédits à la consommation, la banque peut être réticente à accorder le prêt immobilier. Enfin, il est conseillé de mettre de l’ordre dans ses comptes du fait que les banques voient d’un mauvais œil les découverts.

Changer d’assurance

Afin de réduire le coût de son crédit immobilier, le changement d’assurance peut être très intéressant. En effet, changer d’assurance de crédit vous permet de réaliser des économies supplémentaires. Cependant, cette garantie conditionne l’octroi des fonds par les banques, qui veulent s’assurer de récupérer leur capital, et cette protection représente 25% du coût total. En vue de minimiser les dépenses et bénéficier d’un crédit pas cher, la loi Hamon accorde un an à l’emprunteur après la signature du contrat de prêt pour résilier son assurance emprunteur initiale et la remplacer par une couverture moins onéreuse.