Projet de développement de l’e-sport par le gouvernement français

Face au succès grandissant que connaisse le sport électronique ou jeux vidéo, l’Etat projette d’évoluer davantage le secteur pour les années à venir. Tout comme dans d’autres pays, ce secteur a un bel avenir devant lui en France. Non seulement les ados se laissent séduire par ce type de compétitions sportives, mais aussi d’autres groupes d’âge.

L’e-sport conquit les investisseurs

Les jeux vidéo se jouent partout maintenant et rendent dingue le public des 4 coins de la planète. La pratique d’e-sport en France change, mais non plus comme avant où on fait la compétition dans un grenier ou à l’occasion d’une soirée.

Les sponsors et les diffuseurs n’hésitent pas non plus à investir dans le secteur. Ce n’est pas pour rien qu’Amazon « a racheté pour un milliard de dollars une chaîne de télévision qui diffuse uniquement des partis de jeux de vidéos ».

Promouvoir l’e-sport professionnel

L’idée d’amener deux adversaires munis de leurs manettes s’affrontant sur écran géant dans un stade hexagonal devant des milliers de spectateurs ne laisse pas la France indifférente. Le sport électronique est déjà en train d’exploser même s’il connait déjà un vrai développement aux Etats-Unis et en Corée du Sud. Ces pays encaissent des recettes de centaines de millions de dollars en la matière.

Les Français ne sont pas, pourtant, en retard dans la promotion de l’e-sport, car il existe déjà une chaîne de bars, comme Meltdown, « qui diffuse et organise des compétitions de jeux vidéo ». Elle est déjà présente dans 6 pays avec 16 établissements.

Ce secteur d’avenir intéresse le Gouvernement

Le Gouvernement prévoit ainsi la création de grands tournois dans toutes les régions françaises. Autres mesures : le Chef du Gouvernement a mandaté 2 parlementaires « pour adapter la loi à l’e-sport ».

Avis aux joueurs professionnels, mais aussi aux divers sponsors, car la loi régissant ce secteur sera présentée fin mars 2016 au Sénat. L’Etat a pour ambition de faire de l’Hexagone le leader mondial de ce secteur d’ici quelques années.