Développer l’oenotourisme français via un site internet

« Promouvoir l’oenotourisme hexagonal et doper les visites de vignobles et caves par les touristes », c’est le but du chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, en activant visitfrenchwine.com depuis le 09 février 2016. Le vin, non seulement tend à devenir une culture en France, mais booste essentiellement les recettes d’exportation. Les touristes visitant la France sont amenés à découvrir les régions viticoles et leurs productions des suites de cette initiative.

Le vin, un secteur suffisamment important

C’est aussi une autre occasion pour publier qu’en 2015, les exportations de vins français ont rapporté 11,4 milliards d’euros, soit l’équivalent de 114 avions de combat français.

Les plus grands services offerts par ce site en deux langues (français-anglais) sont :

  • Les offres de séjour dans les vignobles,
  • La consultation des fiches de renseignement des grandes régions viticoles de l’Hexagone,
  • Des portraits de vignerons.

Le ministère des Affaires étrangères veulent davantage augmenter l’accès à ce produit aussi bien par les Français que pas par les étrangers.

(…) 4 millions de visiteurs à l’horizon de 2020

Eh oui, c’est l’objectif que fixe le ministère d’ici 4 ans si l’année 2010 a été marquée par une visite de quelque 3 millions de touristes étrangers. Les Asiatiques et les Américains figurent à la tête de visite de caves et de vignobles français, à raison de 10% par an selon Atout France.

Les visiteurs européens ne sont pas en reste, entre autres, les Britanniques, les Belges et les Allemands. Avec le conseil supérieur de l’écotourisme, l’initiateur de ce projet amène les amateurs à la découverte « de ces beaux paysages de vignes et de ceux qui les façonnent ».

Des destinations de marque

Les oenotouristes auront ainsi l’occasion de choisir entre 57 destinations labellisées « Vignobles et Découvertes ». C’est tout un réseau d’acteurs du secteur oenotouristique qui travaille là-dessus pour des hébergements, restaurants, caves, patrimoines et activités de qualité.

Certains coteaux, maisons et caves (de Champagne) ainsi que certaines parcelles de vigne (vignoble de Bourgogne) viennent d’être enregistrés dans la liste de Patrimoine mondiale de l’Humanité l’été 2015.